Jeudi 17 octobre 2019
Un paradis disparu
Un Simon Rattle curieusement éteint pour un Schumann flamboyant
Das Paradies und die Peri

Le Paradis et la Péri, œuvre maudite ? Du vivant de Schumann, cet oratorio profane au parfum d’opéra (« Un genre nouveau dans les salles de concert », disait le compositeur) fut un succès. Mais son livret ne l’a pas aidé à passer à la postérité. Pour être une évidente allégorie de l’artiste romantique, pour peindre un Orient (déjà) ravagé par la folie guerrière, l’histoire de cette créature mi-humaine mi-divine qui regagne son paradis en faisant l’offrande d’une larme d’assassin repenti est d’autant moins vendeuse que le compositeur n’a pas profité de ses origines persanes pour l’habiller d’une musique orientalisante. C’est plutôt une suite de lieder orchestrés agrémentée de choeurs et d'ensembles que l’on entend, le tout généreusement lyrique mais assez austère, et réclamant de ses interprètes une constante flamme. Pas étonnant que Simon Rattle – qui n’est jamais aussi bon que dans les chefs-d’œuvre mal-aimés – ait choisi cette rareté pour ses retrouvailles avec le London Symphony, dont il prendra la direction lorsqu’il aura quitté le Philharmonique de Berlin. Est-ce le fait de la prise de son, toujours lointaine dans la collection LSO Live, même comme ici en Blu-ray audio ou SACD compatible ? L’orchestre manque de contrastes, les chœurs sont impeccables mais monochromes et les solistes guindés, plus d’une fois empêtrés dans leur prononciation de l’allemand. Il n’est, comme marqueur de cette déperdition d’énergie générale, que de comparer la mezzo Bernarda Fink à elle-même (il y a presque vingt ans, il est vrai) dans l’enregistrement lumineux (un Schumann historiquement informé) de John Eliot Gardiner.
François Lafon 

Das Paradies und die Peri
Sally Matthews, Kate Royal (sopranos), Bernarda Fink (mezzo-soprano), Mark Padmore, Andrew Staples (ténors), Florian Boesch (basse)
London Symphony Orchestra, London Symphony Chorus, Quatuor vocal Guildhall School
Direction musicale : Simon Rattle
1 SACD+Blu-ray audio LSO Live LSO0782
1 h 28 min

mis en ligne le samedi 24 octobre 2015

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.