Vendredi 18 octobre 2019
Un chassé croisé ingénieux mais raté
Rachmaninov, première et dernière manière
Rachmaninov - Katia Skanavi - Brussels Philharmonic - Michel Tabachnik

Avec l’enregistrement du 1er Concerto pour piano et orchestre et de la Rhapsodie sur un thème de Paganini, Michel Tabachnik ne quitte pas autant qu’on pourrait le croire la musique contemporaine dont il est un spécialiste. Non que le premier opus de Rachmaninov relève d’une quelconque avant-garde, mais il sonne de manière très originale pour son temps (1891), et la Rhapsodie (1934), écrite un peu selon le modèle d’un concerto bien que composée de vingt-quatre variations, est prégnante de l’influence américaine. Tabachnik dirige de main de maitre le Brussels Philharmonic qui n’a rien à envier à d’autres phalanges plus réputées. Malheureusement, la pianiste d’origine russe Katia Skanavi n’est pas toujours à la hauteur, avec un jeu qui n’honore pas la symbiose du piano avec l’orchestre chère à Rachmaninov. Si elle marque bien la cadence, dans l’esprit du compositeur et en suivant le chef, son interprétation n’est pas toujours limpide. La sonorité de son piano enfin nuit au caractère lyrique de ces deux œuvres pourtant réputées pour cela.
Katchi Sinna

1er concerto pour piano et orchestre - Rhapsodie sur un thème de Paganini
Katia Skanavi (piano)
Brussels Philharmonic
Direction musicale : Michel Tabachnik
1 CD Lyrinx LYR 2277
52 min

mis en ligne le samedi 14 avril 2012

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.