Vendredi 18 octobre 2019
Tristan à fond de cale (DVD)
Le romantisme n’est plus ce qu’il était
Tristan et Isolde

« Surtout pas de transcendance » pourrait être la devise du metteur en scène Christoph Marthaler. Comme sa Traviata à l’Opéra de Paris, son Tristan du festival de Bayreuth (créé en 2005) raconte l’histoire de gens comme vous et moi égarés dans des passions qui les dépassent et auxquelles ils ne croient pas vraiment. Comme cadre de cette mort des illusions (ce qui est, au fond, le sujet de l’œuvre), la scénographe Anna Viebrock a cette fois imaginé un paquebot défraîchi, dans lequel on s’enfonce d’acte en acte. Si vous avez soif de sublime, d’autres Tristan en DVD feront votre bonheur, comme celui mis en scène à Bayreuth par Jean-Pierre Ponnelle en 1990. Si vous vous sentez prêt pour ce voyage à fond de cale, vous apprécierez la cohérence du propos de Marthaler et son talent à diriger les acteurs/chanteurs. On aurait en revanche préféré un chef moins routinier que Peter Schneider et une voix moins éprouvée que celle de la Suédoise Irene Theorin, qui a succédé à sa compatriote Nina Stemme dans cette captation réalisée en 2009. Comme elle, Robert Dean Smith (Tristan) est dramatiquement juste, mais musicalement ordinaire. Leurs partenaires sont à l’avenant.
François Lafon

Tristan et Isolde
Robert Dean Smith (Tristan), Irene Theorin (Isolde), RobertHoll (Marke), Jukka Rasilainen (Kurwenal), Michelle Breedt (Brangaene)
Chœurs et Orchestre du Festival de Bayreuth
Direction musicale : Peter Schneider
Mise en scène : Christoph Marthaler
Réalisation : Michael Beyer
3 DVD Opus Arte (2009)
4h52 min

mis en ligne le samedi 2 janvier 2010

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.