Vendredi 18 octobre 2019
Suranné à gogo
Félicien David et l'exotisme louis-philippard
Félicien David - Mélodies

Dans la série le romantisme musical français tel que vous ne l’avez peut-être jamais entendu, le Palazetto Bru Zane se livre, à travers concerts, livres, partitions et enregistrements, à une saine et systématique entreprise de résurrection. Sont ainsi revenus au jour des opéras ignorés de Massenet comme des œuvres de compositeurs méconnus, Dubois, Joncières ou Catel and co. Voici venu le tour de Félicien David, célèbre en son temps – comme la plupart des autres – et dont on ne connaît aujourd’hui – et encore à peine – que Le Désert, un poème symphonique écrit en 1844, sorte de musique descriptive inspirée par un long séjour du compositeur en Egypte. Parmi les mélodies qui figurent sur ce CD, quelques unes d’entre elles témoignent de cette influence, du moins par leur titre et leur sujet (Le Bédouin, Le Tchibouk…) plus que par la musique au rythme vaguement arabisant, selon les clichés en vigueur à l’époque. De clichés et de banalités, les textes n’en manquent pas non plus, souvent empreints d'une mièvrerie que les spécialistes de la variétoche pourraient même envier. On s’en contenterait si les inventions musicales en compensaient la platitude, mais Félicien David est loin de son contemporain Berlioz qui pourtant l’admirait. Cet album constitue ainsi une pièce de collection plus qu’un joyau musical.
Gérard Pangon

Le Nuage, Fleur de bonheur, Rêverie, Saltarelle, Adieux à Charence, Reviens, reviens, Dormez, Marie, Formosa, En chemin, J’ai peur de l’aimer, L’Océan, La Chanson du pêcheur, Le Pêcheur à sa nacelle, Oubli !, Le Vieillard et les roses, L’Amitié
Tassis Christoyannis (baryton), Thanassis Apostopoulos (piano)
1 CD Aparté AP 086
1 h 12 min

mis en ligne le jeudi 1 mai 2014

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.