Mardi 19 juin 2018
Summa cum laudes
Deux découvertes majeures de l’œuvre de Pergolèse
Giovanni Battista Pergolesi

De Pergolèse, on connaissait douze œuvres religieuses. Grâce à Giulio Prandi et ses trouvailles au Centre Pergolèse de Milan, le chiffre est porté à quatorze avec ces deux pièces enregistrées dans ce CD en première mondiale : une Messe en ré majeur et un motet (Dignas laudes resonemus), dignes des plus connus Stabat mater et Salve regina. Ample, nerveuse, cette Messe a aussi une dimension dramatique intense qui se renouvelle de page en page. Son exécution marqua les esprits à Naples tout autant que le Messe en Si de Bach à la cour de Dresde, sa contemporaine. Elle pourrait en être le pendant lumineux et valoir à Pergolèse le surnom de Bach parthénopéen. Dignas laudes resonemus est dans la tradition des Grands Motets, celui-ci à double chœur à cinq voix. Il est traité par Pergolèse avec ce même sens d’une architecture sonore empreinte d’une tonique majesté, imposant sans jamais être pesant. Le chœur Ghilesri impressionne par son énergie et sa précision, se fait soliste parmi les solistes de qualité, tels Marlis Petersen (soprano) et Marta Fumagali (alto). Avec l’orchestre Ghisleri, tous méritent les laudes célébrées par le motet, et même les summa cum laudes
Albéric Lagier

Messe en ré majeur ; Motet "Dignas laudes resonemus"
Marlis Petersen (soprano), Marta Fumagalli (contralto)
Chœur et Ensemble Ghisleri
Direction musicale : Giulio Prandi
1 CD Arcana A 444
1 h 11 min

mis en ligne le mercredi 23 mai 2018

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.