Jeudi 18 août 2022
Suites colorées
Marie van Rhijn et la délicatesse du clavecin
Suites de clavecin – Dieupart

Claveciniste et violoniste né à Paris, François Dieupart (1676 – 1751) fait l’essentiel de sa carrière à Londres où il participe à la création d’opéras, devient un professeur réputé dans la haute société et compose quelques concertos (perdus), une trentaine d’airs, des sonates pour flûte ainsi que Six suittes de clavessin publiées en 1701 à Amsterdam. L’inspiration de Dieupart découle à la fois de l’esprit français, des influences anglaises et des idées italiennes. Ces Suites ont fait en leur temps le tour de l’Europe, et Jean Sébastien Bach les connaissait, ses Suites anglaises en sont proches. Les Suites pour clavecin de ce petit maître n’étaient pas seulement écrites pour clavecin seul : une version pour dessus et basse continue a été publiée simultanément, ce qui a conduit Marie van Rhijn à les « orchestrer » avec un violon, une basse de viole, flûte, hautbois et théorbe. Les clavecinophiles regretteront peut-être cet « enrobage », mais le résultat est séduisant, agréable, dans une atmosphère délicate qui fait la part belle à la couleur de chaque instrument.
Gérard Pangon

Charles François Dieupart : Première, deuxième, quatrième et sixième suite
Marie van Rhijn (clavecin), Tami Troman (violon baroque), Myriam Rignol (basse de viole), Héloïse Gaillard (flûtes et hautbois), Pierre Rinderknecht (théorbe)
Direction musicale : Marie van Rhijn
1 CD Château de Versailles CVS060 (Outhere)
1 h 05 min

mis en ligne le lundi 18 juillet 2022

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.