Mardi 15 octobre 2019
Solennellement petite
Du Rossini en version quelconque
Petite Messe Solennelle

Quatre ans après l’avoir composée pour l’inauguration d’une chapelle privée (voir ici), Rossini orchestra lui-même cette messe (de peur que d’autres s’en chargent) avec orgue, cuivres et tout le tremblement afin qu’elle soit donnée en concert (voir ). Et c’est cette version, enregistrée sur le vif dans la basilique de Saint-Denis, qui figure sur ce CD. D’une chapelle à une basilique, d’un esprit chambriste à une formation pléthorique, autant dire que cette messe est ici moins petite que solennelle. Bref, voilà du Rossini pris au sérieux, ce qui n’est pas l’idéal pour cette œuvre qui, après un superbe Kyrie et un beau Gloria, a tendance à s’effilocher. Adopter un tempo assez vif tout en ajoutant un peu de pompe ne change rien à l’affaire : l’interprétation est sans âme – malgré un chœur impeccable – avec des solistes dont on se demande parfois s’ils savent bien où ils sont. Rossinienne en vogue, Julia Lezhneva, est malheureusement coutumière du fait (voir de ce côté-là), belle adepte de la forme (quel timbre, quelle voix !) mais trop souvent peu préoccupée du fond. Quant à Alexander Vinogradov, qui possède, lui aussi, une belle voix, il semble carrément égaré. Rossini avoua qu’il avait peiné pour que cette messe exprimât quelque chose. Cet album laisse penser qu’il n’a pas réussi.
Gérard Pangon

Petite Messe Solennelle
Julia Lezhneva (soprano), Delphine Galou (contralto), Michael Spyres (ténor), Alexander Vinogradov (basse), Christophe Henry (orgue)
Accentus, Orchestre de chambre de Paris
Direction musicale : Ottavio Dantone
1 CD Naïve V 5409
1 h 17 min

mis en ligne le jeudi 5 février 2015

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.