Mardi 15 octobre 2019
Six sonates en mal d’équilibre
Bach, Banchini, Bötticher : rendez-vous manqué
Sonates pour clavecin obligé et violon

Ces six sonates pour clavecin obligé et violon datent de l’époque de Kothen – années heureuses d’un Bach au service d’un Prince piétiste, plus porté sur la musique de divertissement que de liturgie. Sous forme de sonate d’église ou de chambre, Bach revisite le style marqué par Corelli, avec les deux instruments concertant – le clavecin n’y est pas relégué au rôle de basse continue – mais dans une veine allemande, plus austère que l’italienne. Ajoutez à cela la « manie » constante qu’a Bach d’inventer des structures musicales particulièrement complexes, et voilà six sonates d’une redoutable difficulté d’interprétation. Il faut y déployer un sens aigu de l’équilibre entre ces deux voix, tout en laissant libre cours aux lignes musicales de l’un et l’autre instrument.  En matière d’équilibre, on le sait, plus on va vite et mieux c’est. La démonstration en est faite ici : Chiara Banchini et Jörg-Andreas Bötticher sont plus à l’aise dans les mouvements vifs, même si la fluidité espérée est rarement au rendez-vous. Quant aux mouvements lents, ils exigent de l’auditeur une forte dose d’indulgence. La prise de son y est pour beaucoup, qui ne flatte guère les individualités et se contente de restituer des masses sonores la plupart du temps confuses.
Albéric Lagier

Sonates pour clavecin obligé et violon BWV 1014-1019
Chiara Banchini (violon), Jörg-Andreas Bötticher (clavecin)
2 CD Zig-Zag Territoires Outhere
1 h 36 min

mis en ligne le samedi 5 mai 2012

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.