Mercredi 14 novembre 2018
Sinusoïdes
La méditation n'est parfois plus ce qu'elle était
Kaleidoscopic

Avec un titre pareil, on sait d’emblée à quoi s’en tenir : le programme de ce CD est composé d’éléments hétéroclites, de formes et de couleurs variées. Autant dire, de manière simple et abrupte, qu’on pourra y trouver tout et n’importe quoi. Quatre points communs pourtant aux compositeurs qui y figurent : ils sont tous trois nés dans les années 1930 en Europe de l’Est, la musique minimaliste est leur affaire, et les œuvres enregistrées ici sont des trios. Quand on compare l’Estonien Jaan Rääts à son compatriote Arvo Pärt, la différence se fait sentir : alors que le premier procède par collages et impulsions, le second impose un style, une vision. Son Mozart-Adagio, composé en 1992 pour violon, violoncelle et piano en hommage à son ami décédé, le violoniste Oleg Kagan, et repris ici dans une version où la clarinette remplace le violon, est un petit bijou de subtilité, où il procède par petites touches pour entourer délicatement la sonate K280 de Mozart, et associer sa propre méditation à celle de Wolgang. Quant à la Lerchenmusik de Górecki, dont le début est un long ostinato au violoncelle qui n’est pas sans rappeler les chants plaintifs de sa fameuse Symphonie n°3, elle dérape parfois dans des séquences bourrues qui n'ont rien à voir avec la sérénité de la pochette, avant se poursuivre par des hauts et des bas jusqu’à un finale d’une douce extinction.
Gérard Pangon

Jaan Rääts : Kalediscopic Etudes op. 97 – Arvo Pärt : Mozart-Adagio – Henryk Górecki : Lerchenmusik. Recitatives and Arioso op. 53
Patrick Messina (clarinette), Henri Demarquette (violoncelle), Fabrizio Chiovetta (piano)
1 CD Aparté AP187
1 h 01 min

mis en ligne le mardi 11 septembre 2018

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.