Vendredi 18 octobre 2019
Siddharta danse dans le vide (DVD)
La décevante association Preljocaj-Mantovani
Siddharta

En fait de création de l’année 2010, le ballet de l’Opéra de Paris a fait un faux pas. Pourtant le sujet était ambitieux (l’Eveil du Bouddha), le compositeur à la mode (Bruno Mantovani), le chorégraphe culte (Angelin Preljocaj), le scénographe tendance (Claude Lévêque), le dramaturge in the mood (Eric Reinhardt), et les danseurs super-étoilés (Nicolas Le Riche et Aurélie Dupont). L’écueil : comment traduire en notes et en mouvements un cheminement purement intérieur ? Peter Brook, dans son film sur Gurdjieff Rencontres avec des hommes remarquables, s’y était déjà brûlé les ailes. Filmé par Denis Calozzi, le ballet gagne en concentration : on a moins l’impression de voir le héros puiser l’inspiration dans le vide. On apprécie tout autant le vocabulaire preljocajien, où la continuité du mouvement parvient mieux, en gros plan, à faire sentir la continuité de la pensée. Points forts : la troupe (l’expressif Wilfried Romoli, l’énergique Stéphane Bullion), les deux étoiles, égales à leur renommée. A la réécoute, la musique, habile, copieuse, riche en références (Bartok, Stravinsky et les autres), donne l’impression, comme le reste, de passer à côté du sujet.
François Lafon

Siddharta
Nicolas Le Riche (Siddharta), Aurélie Dupont (L\\\\\\\\\\\\\\\'Eveil)
Ballet et Orchestre de l'Opéra National de Paris
Direction musicale : Susanna Mälkki
Mise en scène : Anjelin Preljocaj
Réalisation : Denis Caiozzi
1 DVD Arthaus Musik 101 557
1 h 40 min

mis en ligne le jeudi 26 mai 2011

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.