Mardi 17 juillet 2018
Sérénade à trois
Echange de confidences dans un univers feutré
Triple Concerto – Trio op.11

Trois chaises un tantinet vintage, une plante sans opulence, une table plutôt anodine et un poste de radio que les moins de vingt ans n’ont jamais connu : voilà un contenant qui en dit long sur le contenu. Jadis, pour cet étrange animal qu’est le Triple concerto de Beethoven, on avait tendance à rechercher un « gros son » quand ce n‘était pas en plus un « gros coup » comme la version Karajan de 1969 avec Rostropovitch, Richter et Oïstrakh où les trois « monstres » ne se soucient guère de l’orchestre. Aujourd’hui - cette version-ci en est l’exemple même -, pas besoin d’une installation sonore exubérante, ni d’un espace de cathédrale : l’intimisme est de rigueur, les trois musiciens sont gentiment attablés pour échanger d’aimables propos où le lyrisme tranquille l’emporte sur le drame. L’orchestre crée l’atmosphère, les solistes façonnent les articulations, sculptent la matière musicale : ce Triple Concerto, composé en 1803-1804 en même temps que Fidelio et la Symphonie héroïque, joue en effet sur la densité, comme sur le cantabile des cordes frottées et sur les ondulations mélodiques du piano. Chacun tient son rôle à merveille, chuchote pour se confier à l’autre, entraîne le troisième à se révéler, et l’orchestre, les écoute et les accompagne avec un tempo plein d’allant, tout en étant parfois un peu trop insistant. Pour continuer dans le même climat chambriste, le Trio pour violoncelle, clarinette et piano qui s’ajoute au programme est un heureux complément.
Gérard Pangon

Triple concerto pour piano, violon et violoncelle ; Trio pour violoncelle, clarinette et piano
Anne Gastinel (violoncelle), Nicholas Angelich (piano), Gil Shaham (violon), Andreas Ottensamer (clarinette)
Frankfurt Radio Symphony
Direction musicale : Paavo Järvi
1 CD Naïve V 5418
55 min

mis en ligne le lundi 26 mars 2018

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.