Dimanche 26 mai 2019
Sept toccatas en forme de chrysalides
Amandine Savary butine avec Bach
Bach Toccatas

Amandine Savary, que l’on connaît plus comme membre du trio Dali que comme soliste, place l’interprétation des sept Toccatas BWV 910 à 916, œuvres de jeunesse de Bach, sous l’emblème du papillon. Et il est vrai que les premières mesures de la toccata BWV 911, par laquelle le programme débute, et les dernières de la 912, qui le clôt, font immanquablement penser aux battements rythmés et amples de ses ailes. L'interprétation de la jeune pianiste célèbre ainsi la gente lépidoptère : légèreté, fantaisie des lignes, richesses des couleurs par effets de diffraction, ornementations subtiles. Au-delà des frontières, en Orient comme en Occident, le gracile insecte est identifié au voyage, à la fertilité, il sert de métaphore aux métamorphoses. En Grèce, l’Âme fécondée par l’Amour se sent pousser des ailes. Et chez les Aztèques, on le dote de la puissance solaire. C'est de toutes ces allégories qu’Amandine Savary imprègne ces sept toccatas. Un voyage assuré, sans touches inutiles, riche en nobles cheminements pleins de surprises, ombrageux ou ensoleillés. Techniquement, cela n’est possible que par une virtuosité naturelle, une belle indépendance des mains, un son aussi souvent ardent que langoureux. Voilà une interprétation qui pourrait bien garder une éternelle jeunesse. Comme les papillons.
Albéric Lagier
PS : Amandine Savary et les papillons, c'est ici.

Toccatas BWV 910 à 916
Amandine Savary (piano)
1 CD Muso MU 007
1 h 09 min

mis en ligne le jeudi 17 avril 2014

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.