Lundi 27 mai 2019
Secrets transmis
Xavier Phillips, tragique et burlesque dans Chostakovitch
Cello Concerto no. 1 - Symphony no. 5

Ecrit à la mesure des qualités techniques et expressives de Mstislav Rostropovitch, le Premier Concerto de Chostakovitch est devenu l’un des chevaux de bataille préférés des violoncellistes. Pour Xavier Phillips, il est particulièrement cher puisque c’est Rostropovich qui lui a transmis les clés pour comprendre cette page plus complexe et riche de significations qu’elle n’en a l’air. C’est peu dire que dans son interprétation haletante il se hisse au niveau de son modèle (auquel il rend un vibrant hommage dans le texte de présentation) : il en offre une vision totalement personnelle et, dans une discographie déjà riche, assurément l’une des plus fouillées. Protagoniste d'une farce tour à tour tragique et burlesque, son violoncelle est tout aussi à touchant dans les passages plus intimes (la cantilène enfantine en plein milieu du deuxième mouvement) comme dans les moments les plus virtuoses, tel ce finale funambulesque et enivrant que Xavier Phillips prend à une allure infernale. La participation de l’orchestre n’est pas pour rien dans cette réussite : jouant sans chef, les musiciens des Dissonances suivent le soliste dans la moindre nuance, et rendent à cette page une clarté chambriste inouïe. Après ce sommet, la version de la Cinquième symphonie n'a pas peut-être la même intensité (la montée vers le climax du premier mouvement manque par exemple de tension, et le mouvement lent d’épaisseur tragique) mais elle est encore remarquable de clarté et de brio.
Pablo Galonce

Concerto pour violoncelle et orchestre n° 1 - Symphonie n° 5
Xavier Phillips (violoncelle)
Les Dissonances
1 CD Les Dissonances
1 h 15 min

mis en ligne le lundi 5 décembre 2016

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.