Mardi 15 octobre 2019
Sans feu ni lieu
Deux têtes d’affiche ne font pas un Don Giovanni
Don Giovanni

En photo sur la couverture : Erwin Schrott et Anna Netrebko, couple glamour séparé dans la vie mais non sur la scène, seule raison commercialement recevable de la pérennisation de ce Don Giovanni. Un bon point artistique tout de même : Thomas Hengelbrock et son Balthasar-Neumann-Ensemble, baguette preste et sonorité dégraissée, seul rayon de soleil noir dans un spectacle gris trottoir. Perdus sur le plateau trop grand du Festspielhaus de Baden Baden avec pour seuls repères un arbre mort et quelques fauteuils Louis XV, orphelins de projet dramaturgique mais prisonniers d’une direction d’acteurs aussi conventionnelle qu’agitée, fagotés façon RDA pour faire mode (mais le metteur en scène Philipp Himmelmann n’est pas Christoph Marthaler, loin de là), les chanteurs font le grand écart entre la fosse et la scène. Bien chantants Luca Pisaroni (Leporello) malgré un costume évoquant Jerry Lewis dans Le Zinzin d'Hollywood, Erwin Schrott en Don Juan de bal du samedi soir, Charles Castronovo en Ottavio bureaucrate. Moins à l’aise Malena Ernmann en Elvire échevelée, Katija Dragojevic en Zerline starlette, Anna Netrebko en Anna à la voix surdimensionnée (on dirait qu’elle chante Le Trouvère) et à la vocalise hasardeuse. Le Commandeur, à bout de voix, résume bien ce Don Giovanni sans feu ni lieu.
François Lafon

Don Giovanni
Erwin Schrott (Don Giovanni), Luca Pisaroni (Leporello), Charles Castronovo (Don Ottavio), Anna Netrebko (Donna Anna), Malena Ernman (Donna Elvira), Katija Dragojevic (Zerlina), Jonathan Lemalu (Masetto), Mario Luperi (le Commandeur)
Balthasar-Neumann-Chor & Ensemble
Direction musicale : Thomas Hengelbrock
Mise en scène : Philipp Himmelmann
Réalisation : Jérémie Cuvillier
2 DVD Sony 88843040109
3 h 09 min

mis en ligne le dimanche 25 janvier 2015

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.