Vendredi 30 octobre 2020
Samson en couleur
Une version flamboyante d’un des plus fameux oratorios de Haendel
George Frideric Handel - Samson

Saint-Saëns en fit un opéra – son plus célèbre –, en 1877, tandis qu’un bon siècle plus tôt, Samson était le sujet d’un drame religieux sous la plume de Haendel, qui signait là son onzième oratorio, créé à Londres, en 1743. Comme souvent chez Haendel, la partition reprend des éléments d’œuvres précédentes, quand elle ne puise pas chez d’autres (Muffat, Porta, Carissimi…) pour raconter, grâce à l’excellence d’un livret adapté du poète Milton, les exploits de son personnage, qui, tout d’abord vaincu, obtient la clémence divine et se libère du joug de ses ennemis… pour mourir en héros. Captée en concert à l’occasion d’une exécution dans le cadre du Festival de Namur, en juillet 2018, cette interprétation bénéficie, outre la direction flamboyante du chef Leonardo García Alarcón, d’un plateau vocal d’une qualité surpassant celle de l’enregistrement récent de John Butt – néanmoins plus complet avec une durée étendue à trois heure trente… (voir ici) – et surtout plus équilibrée, entre les solistes, le « couple » Samson – le ténor Matthew Newlin – et Dalila – la soprano Klara Ek, associés au Micah du contre-ténor Lawrence Zazzo et, belle découverte, grâce au chef, la jeune française Julie Roset, vaillante Philistine comme Israélite – l’air final « Let the bright seraphim » ! Quant au Chœur de chambre de Namur, il apporte une composante essentielle chez Haendel, de la couleur – et toujours variée avec un chef aussi enthousiaste à la tête de fins instrumentistes. À noter que cette version reprend, pour l’essentiel, la sélection opérée par Harnoncourt, capté lui aussi en concert (Teldec, 1992), cet album se voulant ainsi « un hommage à ce chef mythique ».            
Franck Mallet

Haendel : Samson HWV 57
Klara Ek (Dalida), Julie Roset (Philistine, Israélite), Matthew Newlin (Samson), Lawrence Zazzo (Micah), Luigi Di Donato (Manoah, Harapha), Maxime Melnik (Messager, Philistin)
Chœur de chambre de Namur, Millenium Orchestra
Direction musicale : Leonardo García Alarcón
2CD Ricercar RIC 411 (dist. Outhere)
2 h 29 min

mis en ligne le lundi 28 septembre 2020

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.