Mercredi 20 mars 2019
Retour en beauté
Fabio Biondi et ses complices vivifient Leclair
Sonates « à Violon Seul »

Né à Lyon, danseur et maître de ballet, violoniste et compositeur, Jean-Marie Leclair (1697-1764) n’écrivit pratiquement que pour son instrument, à une époque où, pour un Français, il était encore de bon ton d’aller se former en Italie. Instable, ombrageux et misanthrope de caractère, il ne put jamais se fixer, séjournant et se produisant aussi bien à Turin, à Londres, à Chambéry et à la cour de Hollande qu’à Paris, jusqu’à son assassinat en pleine nuit, d’un coup de couteau, dans une rue de la capitale française : mystère jamais complètement élucidé. Grâce à lui, l’école française de violon, dont il fut le principal fondateur, acheva de s’élever au niveau de l’école italienne, jusque là en position dominante. Pour bien interpréter Leclair, il faut de la virtuosité, mais surtout un jeu expressif, du charme et un grand souci des nuances : l’essentiel est de ne pas le priver de ses « fascinations italiennes ». Dans quatre de ses douze Sonates A Violon Seul avec La Basse Continue de 1723 (son premier recueil publié), Fabio Bondi et ses trois complices relèvent magnifiquement le défi. Leur enregistrement remonte à presque vingt ans, mais son retour est à marquer d’une pierre blanche : il s’agit sans doute du CD de Leclair à acquérir en priorité.
Marc Vignal 

Sonates VIII, XI, VII et III du Premier Livre de Sonates
Fabio Bondi (violon), Rinaldo Alessandrini (clavecin), Maurizio Naddeo (violoncelle), Pascal Monteilhet (théorbe)
1 CD Arcana A361 (1992)
1 h 04 min

mis en ligne le mardi 8 mars 2011

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.