Mardi 18 septembre 2018
Relative austérité
Philippe Herreweghe fidèle à lui-même dans les Vêpres de Monteverdi
 
Le même, pas pareil
John E. Gardiner, beauté vénitienne
Vespro della Beata Vergine

Objectif, contenu, structure, style, restitution, interprétation : « Un travail de détective », annonce Marc Vanscheeuwijck (Université de l’Oregon) dans son très compétent texte de présentation. Reste le miracle des Vêpres de la Vierge : la cohérence de cette recension des ressources expressives de la nouvelle musique (seconda pratica), composée (ou assemblée) trois ans (1610) après L’Orfeo et parallèlement à la Missa In illo Tempore, avec laquelle Monteverdi démontrait que pour être novateur il savait manier la polyphonie à l’ancienne (prima pratica). Un bilan de compétences en somme, composé par un musicien local (Mantoue) cherchant probablement à percer à Rome (d’où sa dédicace au pape Paul V), et pas encore maître de chapelle à la basilique Saint-Marc de Venise, à laquelle  il devait pourtant penser. Un dernier point qui légitime la relative austérité de l’interprétation de Philippe Herreweghe, laquelle se situe assez loin des splendeurs mystico-sensuelles associées à la Cité des doges, et dont John Eliot Gardiner s’est brillamment fait le champion moderne. On pourrait presque parler d’une lecture protestante, de la retenue qu’il imprime au pourtant brûlant Pulchra es (Cantique des Cantiques) à la ferveur plus éthérée que pyrotechnique du Magnificat conclusif. Mais le propos est tenu avec une rigueur exemplaire, le Collegium Vocale de Gand - voix et instruments - est comme à son habitude impeccable et les solistes trouvent le ton juste entre retenue d’église et expressivité dramatique. Dommage que la Messe In Illo Tempore ne complète pas l’album, comme c’est le cas dans nombre d’autres enregistrements. 
François Lafon 

Vespro della Beata Vergine
Dorothee Mields, Barbora Kabatkova (sopranos), Benedict Hymas, William Knight, Reinoud Van Mechelen, Samuel Boden (ténors), Peter Kooij, Wolf Matthias Friedrich (basses)
Collegium Vocale Gent
Direction musicale : Philippe Herreweghe
2 CD Phi LPH 029
1 h 27 min

mis en ligne le lundi 28 mai 2018

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.