Lundi 27 mai 2019
Reich, Signal rouge
Entre extase et euphorie, l’Ensemble Signal palpite à l’unisson de Reich
Double Sextet / Radio Rewrite

À 80 ans, Steve Reich, l’un des « pères » de la musique répétitive, peaufine avec toujours autant de maestria son style inimitable, à l’image de ce récent Double Sextet, de 2007. Pure jubilation rythmique et harmonique en écho au concerto baroque et au Be-Bop, son écriture se confond en réalité aujourd’hui avec l’énergie du rock. Par contraste avec les deux mouvements « Rapide » qui l’encadrent, le mouvement central « Slow » s’exhale comme une prière, où méditent les flûtes et les clarinettes doublées. Entre extase et euphorie, l’Ensemble Signal palpite à l’unisson de cette musique haletante. Quant à Radio Rewrite de 2013, l’œuvre est à Reich ce que Fantaisie Messe pour le temps présent est à Pierre Henry, où ce dernier repassait une couche sur les remix de William Orbit de sa Messe. L’Américain s’amuse lui aussi des remix que la jeune génération a pu faire de son catalogue, mais ici, son Radio Rewrite est destiné uniquement à une formation de chambre – exit l’électro, hormis une basse électrique. Martelant avec encore plus d’insistance les claviers de deux pianos et de deux vibraphones, il entre en collision avec le rythme implacable de ses admirateurs issus de la techno (Radiohead), tout en dégageant un parfum éminemment « reichien » de cordes élancées qui virevoltent dans le plus simple appareil d’un quatuor à cordes classique.
Franck Mallet

Double Sextet ; Radio Rewrite
Ensemble Signal
Direction musicale : Brad Lubman
1 CD Harmonia Mundi HMU 907671
49 min

mis en ligne le mercredi 7 septembre 2016

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.