Mercredi 16 octobre 2019
Quand le jazz est. Quand le jazz est là.
Friedrich Gulda délaisse Mozart et se perd dans ses propres divagations
Friedrich Gulda
Concerto for Cello and Wind Orchestra - Concerto for Myself

Le pianiste et compositeur autrichien Friedrich Gulda a fait une brillante carrière dans le répertoire classique, en particulier Mozart et Beethoven, mais aussi comme pianiste de jazz. Il fonde au début des années 1960 l’orchestre Eurojazz et mélange désormais volontiers les deux musiques dans ses récitals. Il apprend à jouer du saxophone, et dans ses Neue Wiener Walzer et ses Neue Wiener Lieder tente d’unir la valse viennoise et le blues. L’improvisation dans le jazz correspond pour lui à la liberté d’improvisation du répertoire baroque. Tout cela est bel et bon, mais qu’en est-il des œuvres « mixtes » de Gulda ? Ce DVD, enregistré live au Klaviersommer (Eté du piano) de Munich 1988, apporte des éléments de réponse. Friedrich Gulda et Heinrich Schiff sont des interprètes d’exception, l’un au piano, l’autre au violoncelle, et triomphent aisément des musiques les plus difficiles. Gulda « orchestre » habilement. Mais ce qu’on entend ne va pas plus loin, quant à la syntaxe musicale, que le début du XIXème siècle, avec dans l’Idylle du Concerto pour violoncelle et orchestre à vents des sonorités de cor venues tout droit du Freischütz de Weber. Certes, dans la Free Cadenza (libre cadence) de son Concerto for Myself (pour Moi-même), Gulda trafique manuellement les cordes avec ses sonorités de piano préparé, mais c’est là comme ailleurs du modernisme de surface, et globalement, on sent beaucoup trop que pour lui, l’idéal dans le genre concerto est Mozart. La rythmique de jazz est parfois bien banale, avec les instruments auxquels on s’attend. Gulda avertit : on ne saurait le prendre pour un cabotin. Mais sur quel pied danser ? Est-ce bien utile ? Qu’on se rassure, le public de ce live de 1988 applaudit à tout rompre.
Marc Vignal

Concerto pour violoncelle et orchestre à vents. Concerto for Myself
Heinrich Schiff (violoncelle), Friedrich Gulda (piano)
Orchestre philharmonique de Munich
Direction musicale : Friedrich Gulda
Réalisation : János Darvas
1 DVD Arthaus Musik 101 675
1 h 15 min

mis en ligne le samedi 5 juillet 2014

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.