Vendredi 18 octobre 2019
Qu'est-ce que la musique moderne ?
Thierry Escaich en quête de lumière
Les Nuits hallucinées

Il est des compositeurs qui mettent en relief ce qui dans la musique pose problème, et d’autres (ce ne sont pas forcément les moindres) qui préfèrent montrer ce qu’on peut accomplir à partir de ce qu’elle est, voire a été. Thierry Escaich, compositeur et organiste, appartient plutôt au second groupe et souhaite atteindre un large public. Il admire Olivier Messiaen et se définit comme l’un de ses héritiers. Son poème symphonique pour orgue et orchestre La barque solaire (2008) ne traite pas l’instrument soliste de façon spectaculaire, mais l’intègre à un orchestre de plus en plus flamboyant. Les Nuits hallucinées pour mezzo-soprano et orchestre (2008), trois chants de facture assez semblable sur des poèmes de Henri Michaux, Tristan Corbière et Victor Hugo, se veut également une quête de la lumière. Le Concerto pour violon (2009), en quatre parties soudées en un seul bloc, relève d’un genre délicat à aborder. Sa partie de soliste est ardue, mais l’œuvre n’a rien qui puisse rebuter - à ceci près qu’elle ne va pas, sur sa fin, sans verser dans la facilité. Ce CD (au texte imprimé en caractères parfois illisibles) est de ceux qui conduisent à se demander ce qu’est la musique contemporaine, ou plutôt « moderne », et laisse l'auditeur dubitatif.
Marc Vignal

La barque solaire - Les Nuits hallucinées - Concerto pour violon
Thierry Escaich (orgue), Nora Gubisch (mezzo-soprano), David Grimal (violon)
Orchestre national de Lyon
Direction musicale : Jun Märkl et Christian Arming (concerto)
1 CD Accord-Universal 476 4369
56 min

mis en ligne le samedi 28 mai 2011

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.