Lundi 27 mai 2019
Prendre la tangente pour mieux atteindre le cœur
Avec son piano pas comme les autres, Lubimov sublime CPE Bach
Tangere

Les cordes d’un piano tangent sont frappées non par un marteau, comme celles du pianoforte, mais par une petite baguette rectangulaire en bois. Cette baguette (ou tangente) quitte immédiatement la corde, qui peut ainsi vibrer librement. Le grand avantage de l’instrument est sa diversité de sonorités, les aigus pouvant évoquer le pianoforte et les basses le clavecin. Lors de sa brève existence, le piano tangent se montre particulièrement adapté au vaste éventail de sentiments et aux contrastes dynamiques affirmés de la musique de Carl Philip Emanuel Bach. Ce dernier en fait usage, et de ces affinités, le présent CD témoigne brillamment. On est pris par la beauté, la richesse et la pureté du son. Le programme commence par la « libre fantaisie » Wq.67 en fa dièse mineur de 1787, sans doute conçue par le compositeur comme un tombeau pour lui-même. Deux sonates, deux rondos et une fantaisie  sont tirés des recueils (souvent enregistrés) « pour connaisseurs et amateurs » Wq.55-59 et 61, publiés en six livraisons de 1779 à 1787 et contenant des pages aussi bien récentes  qu’anciennes. Le reste est fait de courtes pièces parues isolément dans divers recueils. Grâce notamment à son piano tangent, Alexei Lubimov restitue les moindres inflexions du discours. On entend en toute clarté des déferlements de doubles croches, des notes isolées pointues, de constantes oppositions de registre et d’intensité, des ruptures inattendues de phrasé. La façon dont les deux accords terminant la fantaisie en ut Wq.59/6 sont ici nettement séparés de ce qui précède, avec leur soudain forte, est un modèle, et plus encore que celle en ré mineur Wq.57/4, la sonate en sol Wq.55/6 illustre le niveau tant  de la musique que de l’interprétation. Datée de 2008, cette splendide réalisation a mis du temps à nous parvenir. Elle est à marquer d’une pierre blanche.
Marc Vignal
 

Libre fantaisie Wq.67 ; Sonate Wq.57/4 ; Rondo Wq.59/4 ; Fantaisies Wq.117/12, 11 et 8 et 112/6 ; Pièce pour la main droite ou gauche seule Wq.117/1 ; Solfeggios Wq.112/10 et 117/4, 3 et 2 ; Rondo Wq.61/4 ; Sonate Wq.55/6. Rondo Wq.59/6
Alexei Lubimov (piano tangent)
1 CD ECM 2112
1 h 08 min

mis en ligne le lundi 16 octobre 2017

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.