Mardi 24 novembre 2020
Précieuse découverte
Une tragi-comédie pastorale de Stefano Landi
Stefano Landi : La  Morte d’Orfeo

Né et mort à Rome, actif aussi à Padoue, Stefano Landi (1587-1639) est de vingt ans le cadet de Monteverdi. Sa tragi-comédie pastorale en cinq actes La morte d’Orfeo, sur un livret anonyme d’après La favola d’Orfeo d’Agnolo Ambrogini (fin du XVème siècle), est créée à Rome en 1619. Orfeo en est au point où l’a laissé Monteverdi. Il a perdu Euridice pour la seconde fois, a renoncé à l’amour et hait les femmes. Ce pour quoi il devra mourir. De cette mort, la déesse Teti et le Destin ont à l’acte I le sombre pressentiment. A l’acte II, Orfeo (ténor) invite à son anniversaire tous les dieux de l’univers sauf Bacchus et la gent féminine, contre laquelle Apollon le met en garde. A l’acte III, Bacchus (contre-ténor) furieux d’avoir été ignoré crie vengeance, soutenu par les femmes de son entourage : Orfeo mérite la mort. Musique de haut niveau où la variété est au rendez-vous, largement dominée par les chœurs de dieux et déesses, de satyres, de bergers, de furies C’est moins net dans le tragique acte IV. Calliope, la mère d’Orfeo, est inquiète pour lui. Arrive Fileno (baryton), qui lui révèle qu’Orfeo a été attaqué par les Furies, et qui dans un vaste et superbe récit raconte comment ces enragées le frappent à mort et dépècent son corps. A l’acte V, Caron (basse) fait boire à Orfeo - qui peut entrevoir Euridice - l’eau de la rivière Léthé, ce qui lui ôte la  mémoire. Orfeo est finalement reçu par Jupiter parmi les dieux. Celle belle production de mars 2018 a été voulue et dirigée par Pierre Audi pour marquer la fin de ses trente ans à l’Opéra National Néerlandais. Une précieuse découverte.
Marc Vignal
 

Stefano Landi : La  Morte d’Orfeo
Cecilia Molinari (mezzo-soprano), Renato Dolcini (basse), Alexander Miminoshvili (baryton), Gaia Petrone (mezzo-soprano), Juan Francisco Gatell (ténor), Rosina Fabius (mezzo-soprano), Magdalena Pluta (soprano), Kacper Szelazek (contre-ténor)
Les Talens Lyriques
Direction musicale : Christophe Rousset
Mise en scène : Pierre Audi
Réalisation : Misjel Vermeiren
1 DVD Naxos 2.110661
1 h 52 min

mis en ligne le samedi 24 octobre 2020

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.