Dimanche 26 mai 2019
Polonais radieux
Tradition, métamorphoses et renouveau à Katowice
Szymanowski - Lutoslawski

Si la 3ème des quatre symphonies de Szymanowski intègre la luxuriante saturation orchestrale de Debussy et Ravel, en revanche la Seconde, de six ans son aînée (1910), frémit et se cabre sous les influences conjuguées de Reger pour la fugue finale, du Richard Strauss d’Ainsi parlait Zarathoustra et de Don Quichotte, mais aussi de Scriabine pour cette exaltation furieuse qui la saisit et la transporte pendant plus d’une demi-heure. À Katowice, le chef d’orchestre Alexander Liebreich et son Orchestre de la Radio restituent avec fidélité le style du compositeur, qui passe en un clin d’œil du lyrisme le plus béat à l’expression la plus dionysiaque. Et qui sait si cette interprétation, à la fois virtuose et solaire, n’en fait pas ressortir le caractère profondément berliozien ? Entre Szymanowski et son jeune compatriote Lutoslawski (1913-1994), la formation polonaise aurait pu insérer une œuvre du Hongrois Belà Bartók, mais le choix de la Musique funèbre à la mémoire de Bartók (1958) de Lutoslawski l’en dispense, tant la filiation demeure évidente dans cette exploration du gris monochrome. Dix ans plus tard, avec son Livre pour orchestre, Lutoslawski s’affranchit du camaïeu sériel, ajoutant à sa palette une myriade de pigments qui irisent sa partition de couleurs radieuses.
Franck Mallet

Szymanowski : Symphonie n° 2 - Lutoslawski : Livre pour orchestre ; Musique funèbre à la mémoire de Belà Bartók
Orchestre symphonique de la Radio nationale polonaise
Direction musicale : Alexander Liebreich
1 CD Accentus Music ACC 30349
1 h 05 min.

mis en ligne le mardi 15 mars 2016

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.