Lundi 14 octobre 2019
Pièces détachées
Maurizio Baglini aux prises avec Scarlatti
In Tempo di danza - 16 sonatas

16 parmi 555 : la sélection des sonates pour un disque Scarlatti sera toujours compliquée parce que chacun a ses préférées et que forcément on oubliera des chefs d’oeuvre. Le choix de Maurizio Baglini n’est pas mauvais (il y a par exemple la sublime 466), mais ses choix comme interprète sont plus problématiques. Jouer Scarlatti au piano, qu’on soit un Horowitz ou un Zacharias, pour ne citer que deux styles complètement opposés, demande une certaine dose de souplesse voire de réinventer un style. Ici le piano de Maurizio Baglini essaye d’apprivoiser certains traits du style ornemental de Scarlatti. Pas facile : sur un piano moderne, ces figures si typiquement clavecinistiques sonnent nettement moins naturelles, détachées et abusivement exposées. A moins que ce ne soit un choix délibéré : le pianiste aime souligner chaque geste, force les nuances parfois jusqu’à perdre le naturel de la phrase et change de tempo jusqu’à perdre l’orientation et le sens de la danse (K 454). La prise de son, très artificielle, souligne encore le côté martelé du jeu.
Pablo Galonce

Sonates k.515, k. 383, k.371, k. 439, k 443, k 159, k 466, k.454 k. 173, k 90, k 162, k. 477, k.319, k.437, k 380, k.460
Maurizio Baglini (piano)
1 CD Decca 481 0797
1 h 21 min

mis en ligne le dimanche 18 mai 2014

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.