Jeudi 18 août 2022
Péplums pour orchestre
Alessandro Crudele s'intéresse au Respighi moins connu
Pini di Rome - Impressoni brasiliane - Belkis, regina di Saba

Les majestueux Pins de Rome ont souvent caché la (petite) forêt de l’oeuvre de Respighi, qui ne se réduit pas à ce blockbuster mille fois enregistré, de Toscanini son créateur à Mariss Jansons (voir ici). Alessandro Crudele, très précis pour rendre justice à la texture souvent très évanescente des pages centrales, n’arrive pas à dégager la force tellurique dans l’apothéose finale pour que cette nouvelle interprétation s’impose. Plus rares sont les autres oeuvres qui, elles, justifient pleinement ce disque. Fruit d’un voyage dans le pays amazonien, les Impressions brésiliennes déploient la même palette orchestrale chatoyante qui est la marque de fabrique du compositeur, avec une nuit tropicale qui grouille de suggestions animales, suivie de l’évocation d’un musée plein de reptiles avec sibylline citation du « Dies Irae » incluse. Plus ambitieuse, Belkis, reine de Saba a été d’abord conçue comme un ballet pour la Scala de Milan en 1932, avec une chorégraphie de Léonide Massine. Respighi en a tiré une suite (une deuxième prévue n’a jamais vu le jour), aux effectifs plus modestes que le ballet mais avec toujours ce sens indéniable su spectacle orchestral : si les accents martiaux du « Songe de Salomon » ne sont pas sans rappeler justement la fin des Pins de Rome, les danses guerrière et orgiaque n’évitent pas l’écueil de l’orientalisme mais avec un éclat qui laisse souvent pantois. La prise de son, toujours aussi soignée comme d'habitude chez Linn, met en valeur chaque détail de cette orchestration qui joue les équilibres entre grands effets et délicatesse du trait. 

Pablo Galonce


Pini di Rome - Impressioni brasiliane - Belkis, regina di Saba
London Philharmonic Orchestra
Direction musicale : Alessandro Crudele
1 CD Linn CKD 692 (Outhere)
1 h 07 min

mis en ligne le mardi 2 août 2022

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.