Vendredi 21 septembre 2018
Mouettes, sirènes et clapotis
La Simphonie du Marais fête brillamment ses trente ans avec Haendel
Water Music & Royal Fireworks

En 1714, Haendel vit à Londres depuis quatre ans, heureux d’avoir quitté Hanovre où il était maître de chapelle, ce que le Prince-Electeur, son employeur, qui l’avait autorisé à partir pour quelques mois seulement, n’apprécie guère. Or voilà que ce Prince-Electeur devenu George 1er, roi d’Angleterre, par un hasard dynastique, débarque dans la capitale de son nouveau royaume. Haendel est dans ses petits souliers. Trois ans plus tard, c’est, dit-on, grâce à un personnage bien placé qu’il obtient la commande d’une œuvre qui doit accompagner la balade sur la Tamise du roi et de ses nobles invités, une occasion unique pour Haendel de rentrer en grâce. Comme le dira Mozart plus tard, « Haendel comprend l’effet mieux qu’aucun de nous, et quand il choisit, il frappe comme un coup de tonnerre. » Sa Water Music en est la preuve, elle est à la fois solennelle et séduisante, pompeuse et plaisante, et George 1er en fut ravi. En conviant l’auditeur à une véritable promenade au fil de l’eau, avec cris de mouettes et clapotis, La Simphonie du Marais choisit le charme plus que l'apparat. Marquée par la vivacité et la vie, l'interprétation tient constamment les sens en éveil, alors que cette partition fait partie des plus rebattues. C’est ainsi que la formation de Hugo Reyne fête brillamment ses trente ans. 
Gérard Pangon

Water Music HWV 348 – 350, 1717 ; Royal Fireworks HWV 351, 1749
La Simphonie du Marais
Direction musicale : Hugo Reyne
1 CD Musiques à la Chabotterie 605017
1 h 04 min

mis en ligne le mardi 23 janvier 2018

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.