Lundi 17 décembre 2018
Monteverdi shakespearien
Rinaldo Alessandrini n’en finit pas de relire Monteverdi
Night, Stories of Lovers and Warriors - Monteverdi

Depuis trente-cinq ans, Rinaldo Alessandrini et l’ensemble Concerto Italiano, parfois ensemble, et parfois pas, progressent dans leur lecture de Monteverdi, compositeur qui n’a pas laissé de règles, mais des opéras, des livres de madrigaux qui suscitent autant d’interrogations que celles que se posaient les réformateurs de la musique florentine de l’époque. Surprendre, émouvoir, et pour cela, théâtraliser la représentation des sentiments en musique, comme Pétrarque ou Le Tasse l’avaient fait bien avant eux en vers. C’est le Stile rappresentativo qui conduit tout droit au dramma per musica puis à l’opéra. Rinaldo Alessandrini pousse plus loin encore qu’auparavant cette alchimie entre parole et musique qui permet d’amplifier l’effet dramatique de la première par la seconde, en faisant le chemin inverse. En quoi la langue, musique elle même, peut-elle inspirer l’orchestration, en choisissant le lieu où tous les sentiments, d’amoureux à guerriers, sont exacerbés : la nuit, et son froid clair de lune. Cette recherche d’une « fertilisation croisée » entre musique de la langue et celle des instruments donne une dimension passionnée à Monteverdi à l’égal des sommets atteints en cette matière par nos romantiques les plus débridés, essai de vraisemblance historique appliqué à ce stile nuovo qui l'est toujours autant, et qui plus que jamais, fait du Shakespeare de la musique un précurseur de la musique occidentale jusqu’à aujourd’hui.
Albéric Lagier

Sinfonie, madrigaux guerriers et amoureux, extraits de Lamento della ninfa, Combattimento di Tancredi e Clorinda, Ho’r che’l ciel e la terra
Concerto Italiano
Direction musicale : Rinaldo Alessandrini
1 CD Naïve OP30566
1 h 08 min

mis en ligne le mercredi 17 mai 2017

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.