Lundi 6 avril 2020
Mise en abîme
Phantasm renouvelle l’écoute de Bach
The Well-Tempered Consort - I

Transcription, trahison ? Du quatuor de marimbas à l’orchestre wagnérien, on ne compte plus les essais de transposition des œuvres de Bach, forcément suspects dans notre époque de correction philologique. L’ensemble de violes Phantasm affiche pourtant l’ambition de proposer dans ce disque des transcriptions qui permettent de pénétrer dans cette polyphonie mieux que dans l’original : pour Bach, plusieurs interprètes peuvent plus qu’un seul interprète. Le programme s’ouvre et se termine avec un ricercar de l’Offrande musicale, mais l’essentiel est fourni par quelques préludes et fugues des deux livres du Clavier bien tempéré. La sonorité, à la fois riche et profonde, du consort de violes de gambe s’adapte parfaitement à ces œuvres où Bach manie les voix avec une liberté inouïe. Pour l’oreille habituée au piano ou au clavecin, certaines sonneront sans doute étranges : les tonalités ont été parfois changées pour s’adapter aux instruments à cordes, et quand la tonalité d’origine est respectée, le résultat est encore plus… étrange, plongeant l’écoute dans un abîme captivant. Impossible de ne pas penser à la riche tradition anglaise du Viol consort, de Tye à Purcell, dont Phantasm est l’ensemble de référence (lire ici), ce qui est loin d’être un contresens. Pour une interprétation fraîche, c’est sans doute une qui renouvelle l’écoute. 
Pablo Galonce

Extraits de l'Offrande Musicale, le Clavier bien tempéré, chorals, Clavierübung III
Phantasm
1 CD Linn CKD 618 (Outhere)
1 h 06 min

mis en ligne le mardi 24 mars 2020

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.