Mardi 15 octobre 2019
Mini-Maîtres
Des Maîtres chanteurs de Nuremberg dénoncés par la caméra
Les Maîtres chanteurs de Nuremberg

Monde des enfants, monde des adultes, poupée blonde et chevalier blanc, héros miniatures dans la maison des grands : avec Les Maîtres chanteurs de Nuremberg comme avec la Russalka de Dvorak (Bruxelles, Lyon - voir ici), le metteur en scène norvégien Stefan Herheim réactive la magie en mêlant références modernes et images immémoriales. Une manière - Biedermeier et Magicien d’Oz - de détendre les ressorts germano-nationalistes remontés par Wagner dans sa très dogmatique « comédie musicale ». Sur le plateau en cinémascope du grand Festspielhaus de Salzbourg, le spectacle a enchanté le public. En gros plan, l’artifice prend le pas : tout le monde grimace, surjoue, souligne. Michael Volle et Markus Werba, barytons stylés pourtant, se livrent en Sachs et Beckmesser à un concours de surenchère expressive, Anna Gabler (Eva) joue les gamines mutines et Roberto Sacca (Walther) les bellâtres peroxydés. Efficace mais prosaïque à la tête d’un Philharmonique de Vienne tiré au cordeau, le chef Daniele Gatti ne contribue pas à élever le débat.
François Lafon

Les Maîtres chanteurs de Nuremberg
Michael Volle (Hans Sachs), Roberto Sacca (Walther von Stolzing), Anna Gabler (Eva), Markus Werba (Beckmesser), Georg Zeppenfeld (Pogner), Peter Sonn (David), Monica Bohinec (Magdalene)
Choeur de l'Opéra de Vienne, Orchestre Philharmonique de Vienne
Direction musicale : Daniele Gatti
Mise en scène : Stefan Herheim
Réalisation : Hannes Rosacher
2 DVD EuroArts 2072688
4 h 45 min

mis en ligne le jeudi 15 janvier 2015

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.