Vendredi 18 octobre 2019
Meyerbeer chez les Monty Python
A Londres, Laurent Pelly actualise Robert le Diable
Robert le Diable

Meyerbeer ou la mauvaise conscience : tous l’ont détesté (Wagner en tête), mais presque tous ont subi (ou profité de) son influence. Reste que ses ouvrages pharaoniques, très onéreux à mettre en scène, très difficiles à chanter, continuent de fasciner : beaucoup de bruit pour peu de musique, des péripéties de roman feuilleton, mais aussi une nostalgie de ce « grand opéra à la française », témoin d’une époque où l’Opéra de Paris était le premier du monde. Aujourd’hui, c’est plutôt à Bruxelles (Les Huguenots - 2011) ou à Londres que Meyerbeer est fêté, ainsi ce Robert le Diable mis en scène au Covent Garden par Laurent Pelly, lequel manie le second degré avec l’invention qu’on lui connait. Chevaliers alla Monty Python, gags façon Kaamelott, mini-château fort et anachronismes variés : les aventures gothico-médiévales de ce Robert légendaire que l’on assimile parfois au père (historique, lui) de Guillaume le Conquérant prennent un coup de jeune sans pour autant que ce traitement très tendance aide le spectateur à pénétrer l’univers meyerbeerien. Même remarque pour la musique. Le solide Daniel Oren, spécialiste du répertoire italien, mène tambour battant un orchestre rutilant, tout en veillant à ne pas mettre en difficulté un plateau méritant : beau style de Patrizia Ciofi, solidité du fort ténor Bryan Hymel, élégance du ténor français Jean-François Borras, tous trois éclipsant un méchant pas très méchant (John Relyea) et une jeune première en déroute (Marina Poplavskaya).
François Lafon

Robert le Diable
Bryan Hymel (Robert), John Relyea (Bertram), Patrizia Ciofi (Isabelle), Marina Poplavskaya (Alice), Jean-François Borras (Raimbaut), Nicolas Courjal (Alberti)
Choeur et Orchestre du Royal Opera House, Covent Garden
Direction musicale : Daniel Oren
Mise en scène : Laurent Pelly
Réalisation : Sue Judd
2 DVD Opus Arte OA 1106 D
3 h 31 min

mis en ligne le jeudi 30 janvier 2014

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.