Mercredi 24 avril 2019
Le trouvère retrouvé
Superbe re-création de chansons du XIIIème par l’Ensemble Céladon
The Love Songs of Jehan de Lescurel

Des nombreux trouvères qui « musiquaient » dans le nord de la France, on ne retient souvent qu’un nom, Adam de la Halle, dont Le Jeu de Robin et Marion, daté des années 1280, fait aujourd’hui partie des classiques de la littérature et de la musique médiévales. Et voici que, grâce à l’Ensemble Céladon, surgit Jehan de Lescurel, poète et musicien de la fin du XIIIème siècle, dont on ignore tout ou presque de la vie, mais dont on a retrouvé 31 chansons à la suite du manuscrit du Roman de Fauvel, écrit à la même époque. Ces chansons profanes célèbrent l’amour, ses affres et ses élans, avec une grande liberté et un ton qui laissent penser que Jehan de Lescurel devait être un séducteur patenté. Si elle se rapproche des canons monodiques de l’Ars antiqua, sa musique esquisse les polyphonies de l’Ars Nova, et c’est ce qui en fait tout son charme. Pour en aviver la délicatesse, Paulin Bündgen, le directeur artistique de l’Ensemble, a choisi de l’interpréter avec un instrumentarium original. Les manuscrits des trouvères, quand ils existent, ne mentionnent guère l’accompagnement instrumental – sans doute rudimentaire – qui donnait corps aux rondeaux et aux ballades ; en gardant le parti pris de la simplicité, l’Ensemble Céladon ajoute de la flûte, de la harpe, de la vièle, du luth et des percussions pour un soutien discret mais efficace des parties vocales. Cette approche est une belle trouvaille et assure la grande réussite de cet enregistrement : les mélodies de Jehan de Lescurel nous deviennent ainsi presque familières.
Gérard Pangon

Jehan de Lescurel : 31 chansons
Anne Delafosse (sporano), Clara Coutouly (soprano)
Ensemble Céladon
Direction musicale : Paulin Bündgen
1 CD Ricercar Outhere RIC 366
1 h 16 min

mis en ligne le mercredi 18 mai 2016

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.