Samedi 15 juin 2019
Le savant et le populaire
Haydn et les Ecossais par le Quatuor Maxwell
String Quartets Op.71

Fondé en 2010 par des diplômés de Conservatoires d’Ecosse, le Quatuor Maxwell a décidé, pour son premier CD, de faire suivre chaque quatuor de Haydn d’arrangements (pour quatuor à cordes) de chansons et de danses écossaises. Ils n’ont rien à voir avec les arrangements que Haydn réalisa lui-même à partir de 1800 pour l’éditeur George Thomson, d’Edimbourg. Cette juxtaposition du savant et du populaire laissera certains dubitatifs, d’autres - qui sans doute formeront la majorité - la trouveront éloquente et se laisseront séduire, considérant Haydn particulièrement apte à ce genre de traitement. Les trois quatuors opus 71, premiers d’une série de six composée à Vienne en 1792-1793 entre les deux séjours à Londres, ne comptent pas parmi les plus célèbres du compositeur, mais ont déjà fait l’objet, en dehors des intégrales, de quelques versions isolées, dont celle du Quatuor Prazak. Celle des Maxwell est une très heureuse surprise, et s’impose en premier lieu. Les mouvements rapides sont joués avec finesse et panache, et les Menuets sont particulièrement réussis, avec quand il le faut (n°2) un léger ralentissement pour le trio. Les accents presque « à la Schumann » par lesquels s’ouvre celui du n°1 reçoivent tout leur dû, et on apprécie la façon dont sont rendus les contrastes de tempo du finale du n°2 et d’intensité du subtil Andante con moto du n°3. Salut à ces quatuors avec leurs « épilogues écossais » ! Le texte de présentation donne en ce qui le concerne tous les renseignements nécessaires.
Marc Vignal

Les trois quatuors à cordes opus 71 ; arrangements d’airs écossais
Quatuor Maxwell
1 CD Linn CKD 602
1 h 14 min

mis en ligne le samedi 25 mai 2019

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.