Mardi 15 octobre 2019
La Neuvième ne passe pas
Un concert et un documentaire décevants sur la Neuvième de Beethoven
Neuvième symphonie

Ce n'est pas faute d'avoir essayé, Claudio Abbado n'a jamais trouvé vraiment "son" Beethoven. Cette Neuvième symphonie enregistrée à Berlin en 2000 est à nouveau une relative déception. Le style est incisif, le discours tendu, cinglant même, et le Philharmonique de Berlin splendide, ce qui la moindre des choses. Mais on aurait du mal à deviner la personnalité d’Abbado derrière cette interprétation sans vraie grandeur. Comme les autres DVD de cette série d’Euroarts, ce concert est accompagné par un documentaire censé être une introduction à l’œuvre la plus chargée de significations de l’historie de la musique. Mais le film ne tient pas ses promesses : pas très original, trop hagiographique, il tourne vite au "culte Beethoven" et les explications techniques offertes par un musicologue sont précises mais trop pointues pour montrer toute l’originalité de la partition. Le documentaire passe surtout trop rapidement sur le contexte historique et sur les implications politiques de l’œuvre, bien plus complexes que la simple opposition d’un Beethoven révolutionnaire et démocrate dans l’âme à un système répressif issu du Congrès de Vienne dans l’Europe postnapoléonienne. Le passionnant livre d’Esteban Buch, La Neuvième de Beethoven. Une histoire politique (Gallimard) offre une vision autrement plus riche de l’œuvre.
Gérard Pangon

Neuvième symphonie
Karita Mattila (soprano), Violeta Urmana (alto), Thomas Moser (ténor), Eike Wilm Schulte (basse)
Choeur de la Radio Suédoise, Choeur de Chambre Eric Ericsson, Orchestre Philharmonique de Berlin
Direction musicale : Claudio Abbado
1 DVD Euroarts 2056128
1 h 35 min

mis en ligne le dimanche 9 octobre 2011

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.