Dimanche 26 mai 2019
L’idéal du Lied
Septième volume de la Matthias Goerne Schubert Edition
Erlkönig

Tome 7- sur 10 - du voyage schubertien de Matthias Goerne. Avec l’attentif Andreas Haefliger, septième pianiste de la série et lui-même fils d’un as du Lied (le ténor Ernst Haefliger), il a bâti un programme autour du Roi des Aulnes, Lied à trois voix mettant en scène un père, son fils et un esprit mortel hantant les forêts. « Plus de distance, mais une totalité qui vous entoure et vous aspire », résume le dramaturge Christophe Ghristi dans le texte de pochette. C’est à cela en effet que parvient Goerne, en concert depuis quelques années déjà, aujourd’hui au disque sans déperdition de présence ni de magie : l’évocation d’un monde par la force des mots et de la voix, mais aussi par les silences, les hésitations, les respirations (ses prises de souffle sont audibles, et participent de son interprétation). L’idéal du Lied, en somme : montrer sans démontrer, faire vivre sans jouer. Il passe ainsi du Lac (Am See) ) à La Truite (Die Forelle), du Reflet (Wiederschein) à la Plainte (Klage) avec une liberté que ne trahit plus aucun artifice. On remarque tout de même que sa voix, comme son art, a atteint sa pleine maturité. 
François Lafon

ImAbendrot - Der Wanderer - Nachtviolen - Im Walde - Normanns Gesang - Der Geistertanz - Schatzgräbers Begehr - An der Mond - Erlkönig - Am See - Alinde - Widerschein - Die Forelle - Der Fluss - Abendröte - Klage - Der Strom - Fischerweise - Auf der Bruck
Matthias Goerne (baryton), Andreas Haefliger (piano)
1 CD Harmonia Mundi HMC 902141
1 h 08 min

mis en ligne le jeudi 18 avril 2013

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.