Samedi 17 novembre 2018
L’Art de la traduction
Thomas Dunford transfigure à l'archiluth des Suites et Partitas de Bach
Bach - Thomas Dunford

Jean-Sébastien Bach a souvent ré-écrit pour un instrument des pièces conçues pour un autre, de son répertoire et de ceux d’autres compositeurs. Ainsi, entre autres et pour le luth, la Suite pour violoncelle BWV 1011 ou la Partita pour violon seul BWV 1006. Son secret de fabrique ? Ne pas transcrire servilement, mais adapter l’œuvre de départ aux ressources de l’instrument d’arrivée ; un travail de traduction plutôt que de transcription, de ré-invention après l'invention première. Thomas Dunford a choisi la version pour luth de la Suite BWV 1011 établie par Bach. Pour la Suite pour violoncelle n°1 et la partita n°2 pour violon, il se fait lui-même traducteur inventif comme Bach aurait pu l'être : fidélité à l’esprit, originalité dans les moyens. Le résultat est captivant, on admire l’art du traducteur, on est envouté par la  sensualité de l'archiluth, et sa ductilité. Thomas Dunford fait découvrir d’autres aspects de ce que le Kantor avait conçu pour le violon ou le violoncelle. Le tout est servi par une prise de son de qualité (à La Chaux-de-Fond, par Hugues Deschaux), faisant de ce CD une réussite.
Albéric Lagier 

Suite pour violoncelle n°1 BWV 1007 et Partita pour violon n°2 BWV 1004 (chaconne) arrangement par Thomas Dunford; Suite en sol mineur BWV 995, arrangement par Bach
Thomas Dunford (archiluth)
1 CD Alpha-Classics 361 (Outhere)
56 min

mis en ligne le mardi 3 juillet 2018

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.