Vendredi 18 octobre 2019
L’Amy australienne
Trois concertos pour saxo en premières mondiales par Amy Dickson
Island Songs

Ne pas s’arrêter à ce qui apparaît comme l’œuvre maîtresse de ce CD : le si peu inspiré concerto Full Moon Dances de Ross Edwards (né en 1943), qui enchaîne des formules rabâchées pour la soliste – notes piquées dans le suraigu du I ou au contraire d’une suavité aqueuse du IV –, comme pour l’orchestre, toutes percussions en avant (II)… Passée cette épreuve, le minimalisme serein d’Island Songs du prolifique Peter Sculthorpe (1929-2014) est en revanche hautement recommandable, avec la majesté de ses mélodies et la symbiose obtenue entre le sax alto d’Amy Dickson et l’Orchestre symphonique de Sidney. Les timbres glissent et s’irisent de lumières blafardes jusqu’au final (Yearning) où – clin d’œil au sublime Cantus Articus du Finlandais Einojuhani Rautavaara ? – apparaît le chant d’oiseaux migrateurs. D’une volubilité plus attendue pour la soliste, The Siduri Dances de Brett Dean, le plus jeune (né en 1961) des trois Australiens à l’affiche de cet album, est l’adaptation d’un concerto pour flûte de 2004, réalisé en collaboration avec Amy Dickson.
Franck Mallet

Sculthorpe : Island Songs - Dean : The Siduri Dances - Edwards : Full Moon Dances
Amy Dickson (saxophones)
Sidney Symphony Orchestra
Direction musicale : Benjamin Northey (Sculthorpe & Dean) Miguel Harth-Bedoya (Edwards)
1 CD Sony Classical 88875169062
1 h

mis en ligne le mercredi 30 mars 2016

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.