Mardi 15 octobre 2019
L'hirondelle peine à faire le printemps… (DVD)
… en dépit du couple Alagna-Gheorghiu
La Rondine

Prévu pour Vienne, mais créé à Monte Carlo en pleine guerre de 1914-1918, imaginé par Puccini comme le manifeste d’une nouvelle esthétique, mais ressemblant, à l’arrivée, à une fausse opérette reproduisant les schémas de La Bohème, La Rondine, dont la musique est aussi raffinée que le livret est brouillon, est connu pour un seul air, que chante l’héroïne au premier acte. Avec le couple Angela Gheorghiu-Roberto Alagna, qui l’avait déjà enregistré en studio en 1996, la mise en scène réaliste et soignée de Nicolas Joël (que l’on a vue au Châtelet avec une autre distribution), les décors élégamment Art Nouveau d’Enzo Frigerio, cette Hirondelle décolle un peu, mais ne rejoint pas les grandes œuvres de Puccini au firmament lyrique. Comme on a du mal à suivre les personnages dans leur bulle sentimentalo-boulevardière, on s’attache aux chanteurs. Gheorghiu cabotine beaucoup mais chante à ravir, et Alagna est plus à l’aise en amoureux franc du collier qu’en mondain marivaudant. Autour d’eux, une troupe nombreuse n’hésite pas à jouer opérette, sous la direction véloce du spécialiste Marco Armiliato.
François Lafon

La Rondine
Angela Gheorghiu (Magda), Roberto Alagna (Ruggero), Samuel Ramey (Rambaldo), Monica Yunus (Yvette), Marcus Brenciu (Prunier)
Chœurs et Orchestre du Metropolitan Opera de New York
Direction musicale : Marco Armiliato
Mise en scène : Nicolas Joël
Réalisation : Brian Large
1 DVD EMI 6 31618 9
1 h 54 min

mis en ligne le dimanche 19 décembre 2010

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.