Mardi 15 octobre 2019
Jonglage contrôlé
Quatre mains un peu trop sage, par le Duo de pianistes Jatekok
Danses

A la différence des sœurs Labèque et des frères Kontarsky, les Jatekok (Adélaïde Panaget et Naïri Badal) n’ont pour liens de parenté que leurs études au Conservatoire National de Paris dans les classes de Brigitte Engerer et Nicholas Angelich. A quatre mains (comme ici) ou à deux pianos, elles sont appréciées pour leur jeu impeccable et ludique en même temps. Contrastes garantis donc dans leur premier CD, où elles ont réuni des pièces plus connues dans leur version orchestrale : folklore et accents sauvages dans les "Danses polovtsiennes" du Prince Igor de Borodine, fête pianistique de la Rapsodie espagnole de Ravel, rythmes populaires revisités pour les Danses norvégiennes de Grieg, melting-pot chorégraphique dans Souvenirs de Samuel Barber. Savoureux en concert, ce main à main de haute école perd un peu de son punch en studio, comme si les Jatekok étaient plus attentives à la perfection de leur jeu qu’au jonglage avec les codes et les styles, exercice dans lequel les sœurs Labèque tiennent toujours le haut du pavé.
François Lafon

Alexandre Borodine : Danses polovtsiennes – Maurice Ravel : Rapsodie espagnole – Edvard Grieg : Valses-Caprices op. 37 ; Danses norvégiennes – Samuel Barber : Souvenirs
Adélaïde Panaget, Naïri Badal (Piano 4 mains)
1 CD Mirare MIR 261
1 h 10 min

mis en ligne le jeudi 6 août 2015

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.