Jeudi 26 mai 2022
Jardins anglais
Phantasm fait merveille avec la musique de John Jenkins
Four-part consorts

Dans l’Angleterre du début du XVIIème siècle, la bonne et la moins bonne société a trouvé un moyen de se réunir dans les consorts, ces ensembles formés par de violes de gambe qui sont l’un des joyaux de la musique outre-Manche. Le principe de stricte égalité entre les voix règne en maître, si bien que pour trouver des aficionados capables de jouer les différentes parties (parfois d’une difficulté endiablée) on fait appel a toutes les couches de la société, du lord au serviteur. La musique de John Jenkins (1592 - 1678) demande un archet particulièrement virtuose : ses fantaisies et autres pavanes se distinguent par un style bien personnel, d’un élan irrésistible. Contrairement à certains de ses collègues, il n’est pas question ici de méditations planantes ou de solennelles ruminations : Jenkins est à son aise dans des frénétiques développements où chacune des quatre voix de trouve en totale égalité avec les autres dans un tissu dense et complexe. Pour ce troisième volet (les deux précédents était dédiés aux consorts à six et cinq voix) de la série Jenkins, Phantasm est toujours aussi inspiré, laissant les quatre instruments (avec l’appui d’un orgue positif dans certaines pièces) se déployer dans un tissu riche et profond. Prise de son hyperréaliste comme d’habitude chez Linn qui n’est pas pour rien dans la sensation d’intimité avec les musiciens et leurs instruments qui se dégage à l’écoute de ce disque. 
Pablo Galonce

Fantasies et pavanes à quatre voix
Daniel Hyde (orgue)
Phantasm
1 CD Linn Records CKD677 (Outhere)
1 h 16 min

mis en ligne le mercredi 11 mai 2022

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.