Jeudi 23 mai 2019
Haydn sans fioritures
Jean-Efflam Bavouzet poursuit une intégrale impeccable
Sonates pour piano, volume 3

Troisième « carte postale » haydnienne selon Jean-Efflam Bavouzet, nouveau « bouquet » de Sonates réunies de façon subjective mais très pensée. Avant l’impressionnante 33ème Sonate en ut mineur, pivot du programme : l’optimiste 29ème. Après : l’entraînante 42ème et la ludique 16ème. Les choix esthétiques du pianiste n’ont pas bougé : même Yamaha, précis, léger de son, plus proche du pianoforte que du grand piano romantique, même acoustique aérée et chaleureuse en même temps. Même intelligence du jeu aussi : phrasés équilibrés, ornements parcimonieux, sens de l’architecture, mise en valeur de l’atmosphère et de l’originalité de chaque œuvre. Les baroqueux trouveront que tout cela manque de fantaisie, d’improvisation, que le cœur n’y est pas toujours. Ils reconnaîtront cependant que ce parti est brillamment assumé, que ce Haydn cérébral ne ressemble à aucun autre, qu’en suivant sans faillir le chemin difficile qu’il s’est tracé, Bavouzet construit une sorte de monument discographique. Encore un an avant la prochaine « carte postale » ?
François Lafon

Sonates pour piano n° 29, 33, 42, 16
Jean-Efflam Bavouzet (piano)
1 CD Chandos CHAN 10689
1 h 15 min

mis en ligne le vendredi 16 décembre 2011

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.