Mardi 15 octobre 2019
Gros gâchis
Avec son Beethoven, Emmanuel Krivine court après les effets
 
Le même, pas pareil
Juste à point
Hugh Wolff et l'orchestre de Francfort
Beethoven - Complete Symphonies

Qu’Emmanuel Krivine ait envie d’imprimer sa patte sur les Symphonies de Beethoven afin de ne pas faire comme tout le monde, on le comprend. Et il a raison. Seulement cette empreinte laisse une drôle d’impression. D’abord parce que le chef est sans cesse en quête du temps fort, ce qui a pour effet de casser les lignes mélodiques. Prenez par exemple le début de la Huitième : un gros boum pour en mettre plein les oreilles, puis un thème qui se balade tout doucement en attendant le boum d’après. Comme si l’apport des baroqueux, indéniable pour l’interprétation de cette symphonie, se limitait à un côté percussif accru. Ensuite - ce qui découle de ce goût du boum - des contrastes énormes, une absence de phrasé, des saccades, des à-coups, comme dans le finale de la Cinquième où ça y va fort. Enfin quand ce côté marteau-piqueur n’est pas possible parce que, dans les symphonies de Beethoven, il n’y a pas que des allegros et des scherzos, Emmanuel Krivine se fait le prince de l’agogique, comme diraient quelques musicologues en mal de mot savant. Autrement dit, il joue sur les mouvements rythmiques, un petit peu plus vite, puis un petit ralentissement, suivi d’un petit galop, et on recommence, on prend son élan et houp-là… Le deuxième mouvement de la Pastorale en est tout chaloupé et l’Allegretto de la Septième ressemble alors à une bluette superficielle. Bref, cette intégrale où domine la recherche de l’effet laisse un sentiment de gâchis.
Gérard Pangon 

Les neuf symphonies
Sinéad Mulhern (soprano), Carolin Masur (mezzo-soprano), Dominik Wortig (ténor), Konstantin Wolff (baryton-basse)
La Chambre Philharmonique, Chœur de chambre les Eléments
Direction musicale : Emanuel Krivine (Joël Suhubiette, chef de chœurs)
5 CD Naïve V 5258
5 h 30 min

mis en ligne le samedi 16 avril 2011

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.