Mardi 15 octobre 2019
Gentiment plan-plan
Le Duo Gazzana gomme les aspérités du XXème siècle
Five Pieces

Janacek, Hindemith, Takemitsu, Silvestrov : pour leur premier enregistrement, les sœurs Gazzana ne choisissent apparemment pas la facilité, parcourant un siècle de musique (1914-2005) avec des compositeurs aux origines et aux aspirations radicalement différentes. Mais alors qu’elles se jouent des difficultés techniques, elles aplanissent la musique elle-même, l’abordent avec l’air de ne pas y toucher, comme si elle n’avait pas de matière, pas de cœur, pas de fond. La sonate de Janacek, qui reflète les déchirements du compositeur pris dans la tourmente de la Première Guerre Mondiale, devient un peu douceâtre, et celle d’Hindemith n’a plus d’aspérités. Le Duo Gazzana en donne une version « propre », trop propre, en fait une sorte de musique d’ambiance à l’image des Five pieces de Valentin Silvestrov : depuis qu’il a résolument abandonné l’avant-garde en 1970, le compositeur ukrainien tombe facilement dans le romantisme à l’eau de rose. Quant à la Distance de fée de Toru Takemitsu, une œuvre de jeunesse, plutôt insipide, elle devient ici carrément fade.
Gérard Pangon

T. Takemitsu : Distance de fée (1951) - P. Hindemith : Sonate en mi pour violon et piano (1935) - L. Janacek : Sonate pour violon et piano (1914) - V. Silvestrov : Five pieces pour violon et piano (2005)
Natascia Gazzana (violon), Raffaella Gazzana (piano)
1 CD ECM New Series 476 4428
46 min

mis en ligne le mercredi 15 août 2012

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.