Samedi 14 décembre 2019
Fregoli expressif
Avec Tassis Christoyannis, tout Reynaldo Hahn mélodiste
Intégrale des mélodies

Quatre CD, quatre heures et douze minutes de durée, cent-sept mélodies en trois langues (français essentiellement mais aussi anglais et … dialecte vénitien) : après Félicien David, Edouard Lalo, Benjamin Godard, Camille Saint-Saëns, Fernand de La Tombelle et Charles Gounod, le baryton Tassis Christoyannis s’attelle à nous faire (re)découvrir Reynaldo Hahn, nouvelle entreprise de résurrection du Palazzetto Bru Zane. De cet archipel mélodique, on entend (généralement en bis) « L’Heure exquise » ou « A Chloris », récemment remis à la mode par Philippe Jaroussky. Maigre pérennité... Parce qu’il est né à Caracas, qu’il a eu une liaison avec Marcel Proust, qu’il a été une figure des salons parisiens et qu’il a composé l’opérette Ciboulette, Hahn traîne l’image d’un dilettante mondain, ce qu’infirme le copieux catalogue de ses œuvres et la diversité (pas si mondaine) de ses talents. Exotisme, romantisme, pastiche de musique ancienne : au fil de ces Chansons grises, Feuilles blessées, Mélodies retrouvées et Love without Wings, c’est un Fregoli stylistique qui apparaît, mais aussi un érudit, un musicien exigeant, maniant artistement le double sens, la mélancolie voilée, la demi-teinte. On pourrait tout de même s’ennuyer, se perdre dans les méandres ce très long récital, si Tassis Christoyannis n’était lui aussi un Fregoli vocal et expressif, maniant les subtilités du français mieux que bien de ses collègues hexagonaux (… parce que sa mère, explique-t-il, l’a forcé tout enfant à fréquenter l’Institut français d’Athènes). Son fidèle partenaire Jeff Cohen voit « une similitude entre la partition de piano et la scénographie d’un film ou d’une pièce de théâtre ». La façon dont il instaure une atmosphère dès les premières mesures de chaque mélodie et dont il met en valeur le rapport texte/musique en accord avec le chanteur n’est pas non plus pour rien dans le plaisir que l’on prend à cette écoute au long cours. 
François Lafon 

Reynaldo Hahn : 107 mélodies
Tassis Christoyannis (baryton), Jeff Cohen (piano)
4 CD Palazzetto Bru Zane
4 h 12 min

mis en ligne le mercredi 6 novembre 2019

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.