Samedi 15 juin 2019
Exercices de grand style
Anne Queffélec retourne à ses premières amours
Ombre et lumière

Domenico Scarlatti a volé très tôt de ses propres ailes, loin de Naples et de son père Alessandro, et consacré sa carrière à des exercices pour le clavier, des pièces faites pour divertir plus que pour méditer sur le monde. " Prenez plaisir à les jouer, " disait-il. Anne Queffélec, en 1970, avait déjà suivi ces préceptes dans un vinyle qui fit date et a accompagné beaucoup de mélomanes. En 2014, elle réitère avec 17 nouvelles sonates, plus une commune, en guise de finale, à l’édition de 1970, - la KK 27, si tendre et si enjouée. Les sonates de Scarlatti ont été écrites selon des règles dont la rigidité ressemble à celles de la Cour d’Espagne : toutes, sans exceptions, sont ombre et lumière, par couple et une structure binaire avec reprise, les deux parties séparées par une « croix » (Kirkpatrick). Et pourtant, elles laissent à l’inteprète un espace de liberté pour exprimer ces plaisirs appelés de ses vœux par le compositeur. Comme il y a quarante cinq ans, Anne Queffélec y excelle, avec tact, élégance et sens de l'empathie, prenant des libertés que les puristes pourraient réprouver (absence de reprises, ici, inventivités rythmiques et mélodiques, là, sans mettre systématiquement en avant le grattement de la guitare, le cliquetis de la castagnette ou autres hispaniolades). Ce CD devrait donner envie de réécouter l’édition de 1970, et prier Anne Queffelec de ne pas attendre 45 ans avant un troisième opus, même si ses interprétations semblent être éternelles.
Albéric Lagier

Sonates pour clavier KK 420, 54, 149, 103, 425, 147, 144, 260, 109, 279, 145, 481, 551, 32, 517, 246, 318, 27,
Anne Queffélec (piano)
1 CD Mirare MIR 265
1 h 17 min

mis en ligne le jeudi 29 janvier 2015

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.