Samedi 17 novembre 2018
Entrez dans l'arène
Antoine Tamestit en Monsieur Loyal du Concerto pour alto de Widmann
Viola Concerto

Fils spirituel de Hans Werner Henze et Wolfgang Rihm, le compositeur, clarinettiste et aujourd’hui chef d’orchestre Jörg Widmann (né en 1973) peut surprendre par la variété de son écriture. La virtuosité trop attendue de son Quatuor à cordes n° 3, sous-titré « Quatuor de la chasse », est censée contrebalancer les cris comiques des interprètes, le Signum Quartett… Plus consistant, le Concerto pour alto (2015) commandé par son créateur et dédicataire Antoine Tamestit, plante le soliste face à l’orchestre, tel Monsieur Loyal au centre de l’arène. Rien de tapageur ici, plutôt des sonorités recherchées (mouvement I) pour un instrument que le compositeur maîtrise à l’évidence, quitte à ce que l’orchestre le chahute ici ou là (IV). Bien que la litanie douloureuse de l’« Aria » finale du concerto lorgne un peu du côté d’Arvo Pärt — ce qui n’est pas un défaut –, Tamestit sait en être l’interprète sensible par son jeu décanté. Moins inattendus, les 24 Duos par le violoniste Marc Bouchkov et le violoncelliste Bruno Philippe – qui en ont sélectionné neuf –, s’amusent de formules mélodiques stylisées.      
Franck Mallet

Widmann : Concerto pour alto ; 24 Duos, neuf extraits ; Quatuor à cordes n° 3
Antoine Tamestit (alto)
Quatuor Signum, Orchestre symphonique de la Radio bavaroise
Direction musicale : Daniel Harding
1 CD Harmonia Mundi HMM 902268 (distr. PIAS)
49 min

mis en ligne le samedi 16 juin 2018

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.