Mercredi 30 septembre 2020
Entre Rebonds et Loops
Adelaïde Ferrière invoque les bons esprits de la percussion
Contemporary

Marqué par la percussion indienne, Xenakis vouait également une passion pour la tradition japonaise et africaine, ce que reflète un nombre non négligeable de compositions, tels Rebonds A et B, pour percussion solo (1989), pièces brèves conduites par une pulsation souple et régulière, dont Adelaïde Ferrière restitue avec maestria le caractère euphorisant. Autre « classique » du compositeur, Psappha demeure sans conteste l’une de ses pièces majeures où, fidèle à la tradition, il projette dans ses ensembles (peaux, bois et métaux) une voix, un esprit qui s’anime, parle et chante – et s’exprime à travers le jeu varié de l’interprète. En deux volets, Omar de Donatoni célébrait en 1985 le jeu du percussionniste italien Maurizio Ben Omar, où le son réverbéré (I) et ouaté (II) du vibraphone se meut tel un organisme vivant. After Syrinx II, pour marimba (1984) du Britannique Bennett, renoue avec la forme de l’arabesque chère à Debussy, tandis que Loops II et IV, respectivement pour vibraphone et marimba solo (2002 et 2005), de Philippe Hurel, s’amusent de la figure du double, par un jeu de miroirs et de diffractions : raffinement de boucles insaisissables qui se multiplient et prolifèrent sous les mailloches.       
Franck Mallet

• En concert à Thionville (16/10), Alençon (22/11), Nanterre (28/11) et Paris (6/12, 18/12 et 23/01/2021 : création mondiale de Périple de Philippe Hurel).

Xenakis : Rebonds A & B ; Psappha - Mantovani : Moi, jeu… - Hurel : Loops II & IV - Donatoni : Omar - Bennett : After Syrinx II
Adelaïde Ferrière (percussion)
1 CD Évidence EVCD 067 (dist. PIAS)
1 h 21 min

mis en ligne le mardi 15 septembre 2020

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.