Lundi 14 octobre 2019
Entre deux
Un Bach en panne de personnalités
 
Le même, pas pareil
Un Bach en majesté
Amadine Beyer
et Gli Incogniti
Bach/Schnittke - Sarah & Deborah Nemtanu

Entre deux, parce les sœurs violonistes Sarah et Deborah Nemtanu se retrouvent pour la première fois à enregistrer ensemble. Entre deux, parce que le Concerto grosso n°3 d’Alfred Schnittke, écrit en 1985, balance entre les réminiscences baroques et les distorsions grinçantes d’une espèce de fausse avant-garde. Entre deux, enfin, parce que l’interprétation est, comme on le dit du fromage de Cantal affiné depuis trois mois, ni jeune ni vieille : le Bach de Sarah et Deborah Nemtanu est aussi éloigné des versions baroques d’aujourd’hui que des approches « romantisées » qui sévissaient jusque dans les années 1960. Comme ces concertos roulent tout seuls, ce n'est pas désagréable à entendre, l'ennui ne pointe guère son nez, mais ça manque singulièrement de personnalité, comme si aucune des deux violonistes n’osait se révéler, de peur, peut-être, de prendre le pas sur l’autre. Quant à l’orchestre, très appliqué mais sans relief ni couleur, il les conforte dans cette situation.
Gérard Pangon

Bach : Concertos pour deux violons BWV 1043, pour violon BWV 1042 et 1041 ; Inventions BWV 772 et BWV 779 – Schnittke : Concerto grosso n°3 pour deux violons, clavecin et cordes
Sarah Nemtanu (violon), Deborah Nemtanu (violon et alto)
Orchestre de chambre de Paris
Direction musicale : Sascha Goetzel
1 CD Naïve V 5383
1 h 08 min

mis en ligne le dimanche 21 décembre 2014

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.