Vendredi 19 juillet 2019
Enfin !
Tarare, le chef d'œuvre de Salieri, dans une version superbe
Tarare

En 1786, Mozart achève à Vienne un opéra italien sur un livret d’après Beaumarchais (Les Noces de Figaro), et Salieri entreprend à Paris à un opéra français sur un livret de Beaumarchais (Tarare). Beaumarchais installe Salieri chez lui pour contrôler de près son travail. Il a du genre « opéra » une conception précise. La musique doit non seulement être la servante des  paroles, mais s’annihiler face aux idées véhiculées par elles. Ces paroles doivent donc être prononcées clairement, rester compréhensibles. Tarare provient d’un conte lui-même paraphrase des Mille et une Nuits. En cinq actes et un prologue, l’ouvrage proclame l’égalité de tous (comme déjà Le Mariage de Figaro), attaque la religion, le despotisme, l’alliance du trône et de l’autel comme fondement de l’absolutisme. Les paroles traitent de ces questions de façon très concrète. Tarare, soldat modèle de courage, de raison et de vertu, est persécuté par le tyran Atar, roi d’Ormus, qui a enlevé son épouse Astasie. Autres personnages : un grand-prêtre, une comédienne européenne esclave, un gardien du sérail, etc. Tarare ne se décompose pas en numéros, comme chez Mozart, mais est « durchkomponiert » (composé d’un seul trait) d’un bout à l’autre. Récitatifs (d’une grande variété), airs, ensembles et chœurs s’interpénètrent sans cesse, avec puissance. Moments de détente : la « fête européenne » au sérail au milieu de l’acte III. Le 8 juin 1787, Tarare - sans doute le chef-d’œuvre de Salieri - remporte à Paris un triomphe. A la demande de l’empereur Joseph II, une version italienne quelque peu édulcorée (sur un livret de Da Ponte) est donnée à Vienne en  janvier 1788 avec comme titre Axur : pour les contemporains, c’est l’opéra par excellence de Salieri. Un DVD a été réalisé jadis sous la direction de Jean-Claude Malgoire. Il était temps que, grâce à Christophe Rousset, un excellent enregistrement paraisse enfin. 
Marc Vignal

Antonio Salieri : Tarare
Cyrille Dubois, Karine Deshayes, Jean-Sébastien Bou, Judith van Wanroij, Enguerrand de Hys, Tassis Christoyannis, Jérôme Boutillier, Philiipe-Nicolas Martin, Marine Lafdal-Franc, Danaé Monnié
Les Talens Lyriques, Les Chantres du Centre de Musique Baroque de Versailles
Direction musicale : Christophe Rousset
3 CD Aparté AP208
2 h 45 min

mis en ligne le mercredi 19 juin 2019

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.