Jeudi 26 mai 2022
Eh bien ! Dansez maintenant !
De Lully à Mozart, sur les traces d'un maître à danser
Les Caractères de la Danse

Dès la fin du XVIème siècle le ballet est en vogue à la cour de France, apprendre à danser fait partie de l’éducation de la noblesse, qui, on ne sait jamais, pourrait faire partie des invités à un ballet royal. Louis XIII, en particulier, aime danser et fait chorégraphier des ballets suivant un rituel précis qui transmet ainsi aux courtisans ses volontés royales. Avec Louis XIV, qui, à quinze ans, apparut en Apollon dans Le Ballet royal de la nuit, la danse prend une dimension plus politique encore : elle fait partie des « éléments-soleil » de sa magnificence et devient un spectacle. Que monsieur Jourdain, dans son désir de sortir de sa condition, engage un maître à danser ne doit rien au hasard. Cet album commence avec les airs de Lully pour Le Bourgeois gentilhomme, continue avec Les Caractères de la Danse, de Jean-Féry Rebel, daté de 1715, une somme de petites pièces qui servit longtemps de modèle, puis avec Pygmalion de Rameau, autant de gavottes, de passepieds, de menuets et de chaconnes typiques de la danse à la française. Avec Orphée de Gluck et Idoménée de Mozart, on aborde un autre registre, les quelques airs de danse étant issus d’opéras : pas de pompe ni d’apparat, mais juste du divertissement « à l’italienne. » Ces musiques, souvent vives et fringantes, appellent une interprétation de la même veine. Ce n’est pas vraiment le cas.
Gérard Pangon

Lully : Le Bourgeois gentilhomme – Rebel : Les Caractères de la Danse – Rameau : Pygmalion – Gluck : airs d’Orphée et Eurydice – Mozart : Idoménée – Balletmuzik
Orchestre de l’Opéra Royal
Direction musicale : Reinhard Goebel
1 CD Château de Versailles CVS055
1 h 10 min

mis en ligne le samedi 23 avril 2022

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.