Vendredi 18 octobre 2019
Des sonates tricotées sur mesure
L’Age d’or de Mozart selon Yoko Kaneko
Mozart - pièces de son \"Age d\'or\"

Jeune « pianofortiste », qui a déjà à son actif une demi-douzaine d’enregistrements, Yoko Kaneko aborde ce qu'elle appelle « l’Age d’or de Mozart », du moins dans ses compositions pour clavier, de 1781 jusqu'à sa mort dix ans plus tard. Après une telle sélection sans concession, resteraient, en condensé, trois sonates un rondo et l’adagio pour harmonica de verre. Sans concession, l’interprétation l’est aussi, comme s'il s'agissait de se rapprocher le plus possible des sonorités que pouvait donner, croit-on, le pianoforte à l'époque de Mozart. Peu de résonance, un côté un peu étriqué, la recherche d’authenticité semble faire mauvais ménage avec la séduction. Ainsi, l’Anton Walter à l’état brut est peu dansant, mais la virtuosité est là pour compenser la sécheresse du son. Ça tricote dur dans les prestos, et les largos peinent à maintenir l'attention. Les puristes y trouveront peut-être satisfaction. D’autres interprètes remettent ces idées reçues en question, et c’est tant mieux.
Albéric Lagier

Sonates pour piano K457, K494, K545 ; rondo K.511 ; adagio pour glassharmonica K356
Yoko Kaneko (pianoforte)
1 CD m.a. recordings MAJ 507
1 h 16 mn

mis en ligne le samedi 24 mars 2012

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.